PPR

Ecosia, le moteur de recherche qui plante des arbres

Ecosia n’en finit pas de faire parler de lui avec plus de 6 millions d’arbres plantés grâce aux revenus publicitaires… Décryptage.

Une idée

Fondée le 7 décembre 2009 par Christian Kroll, cette société a ainsi vu le jour en même temps que la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques à Copenhague (COP 15). De nature philanthrope, Christian Kroll a eu un déclic lors d’un voyage en Amérique du Sud lui ayant fait prendre conscience de la tragédie de la déforestation. Il allait ainsi créer une société permettant non seulement de replanter des arbres, mais aussi de recréer une économie locale autour.

« Cultiver un monde plus durable sur le plan environnemental, social et économique. »

Durant ses cinq premières années d’existence, Ecosia était associé à WWF (Fonds mondial pour la nature) dans sa protection des parcs nationaux brésiliens de Juruena et de Tumucumaque. Plus d’1,2 million de dons ont pu être récoltés.

Ce moteur de recherche succède aux projets de recherche caritative Xabbel, Forestle et Znout dont le fondateur d’Ecosia, est aussi à l’origine. Forestle et Znout ont d’ailleurs vu leurs URL redirigées vers Ecosia en août 2013.

Ecosia est maintenant composé de 19 salariés et le siège social se situe à Berlin.

Un procédé simple

Ecosia fait usage d’annonces publicitaires en résultats de recherche (semblable à Google Adwords) qui sont fournies par leur partenaire Bing. De plus, des liens appelés EcoLinks permettent aux utilisateurs de générer des dons lorsqu’ils font leurs achats en ligne.

On entend venir les contestataires qui voient là une manière détournée de faire de l’éthique alors que les data centers consomment énormément d’énergie… Il n’en est rien ! Du moins, pas directement, Ecosia utilise le serveur de son partenaire pour développer son rayonnement. Il n’y a donc pas plus de consommation énergétique.

L’argent récolté est ensuite investi à maximum 80% dans des projets de reforestation.

Une communication efficace

« Nous avons fait face à un dilemme, chaque euro investi en communication était un euro perdu en donation. »

Comme nous l’a expliqué Ferdinand Richter, responsable France chez Ecosia, il était délicat de dépenser des milliers d’euros en publicité alors que le business model ne prévoyait que peu de marge de manoeuvre.

Des influenceurs ont alors été d’une aide précieuse pour le développement de ce procédé auprès des early adopters concernés par la protection et de l’environnement et du grand public par la suite. On peut donc citer la youtubeuse Laetitia (lecorpslamaisonlesprit.fr) qui a été envoyée à Madagascar et Caroline de La Carologie qui a réalisé une interview de Ferdinand Richter.

Plus de 6 millions d’arbres déjà plantés

Ecosia soutient des projets au Burkina Faso, Madagascar et au Pérou. Ils permettent de produire de la nourriture pour les communautés locales, de maintenir la biodiversité et de transformer des zones arides en forêts. « En choisissant une démarche durable tant au niveau social, économique que politique, nous souhaitons non seulement protéger l’environnement et améliorer le bilan carbone global mais surtout apporter notre soutien aux populations locales. »

Comme nous, installez Ecosia et contribuez à la reforestation : ICI

Un grand merci à Ferdinand Richter d’avoir répondu à nos questions !