PPR

Port Franc traverse l’Atlantique à la voile pour Simons

La maison Simons et la maison de négoce Port Franc ont réalisé un film retraçant l’histoire d’un partenariat soldé par la première importation à la voile au Canada du XXIe siècle.

Le film retrace le voyage des produits importés par la maison de négoce Port Franc depuis les ateliers français où ils sont confectionnés à la main en passant par le port de la Rochelle. Le Picton Castle, un trois-mâts de 55 mètres et de 3800 mètres carrés de voiles construit en 1928, jusqu’à leur arrivée au Port de Québec.

Les produits emblématiques sont issus de marques exclusives au marché canadien : les marinières Fileuse d’Arvor (1927), les charentaises Rondinaud (1907) et les produits Guy Cotten (1964). Le film met en relief les méthodes fabrication à la main et la fierté des artisans qui les conçoivent.

Cette réalisation a pour but premier d’informer sur le passif de la maison Simons. Petit rappel historique, le fondateur de la marque, John Simons, a au début du XIXe siècle, effectué 18 fois la traversée de l’Atlantique pour importer des produits et fonder l’institution qui porte son nom.

Plus qu’un simple clin d’œil historique sur le lien entre le Vieux Continent et les Amériques, monsieur Peter Simons (engagé dans le développement durable) estime qu’il s’agit surtout d’un pas de plus dans la bonne direction :

« D’une part, l’industrie de la mode serait la deuxième plus grande source de pollution dans le monde, notamment en raison des méthodes de grande distribution. D’autre part, les consommateurs sont de plus en plus sensibilisés au développement durable. Ils recherchent des produits sains, éthiques et fiables. Il nous revient de trouver des solutions, un geste à la fois. »

Pour revenir sur le second acteur dans ce projet, Port Franc se définit comme une maison de négoce moderne. Un cahier des charges très stricte (savoir-faire, fabrication à la main, travail local), la société recherche les perles rares en la personne des artisans qui font des produits de luxe méconnus puis les importe en Amérique du Nord de manière limitée. Port Franc propose une offre dite verticale en proposant ses services dans l’importation, la distribution, la mise en marché, la communication et la publicité autour des produits sélectionnés.

Fabien Loszach, associé chez Port Franc explique le déroulé du projet :

« Pour raconter cette histoire hors du commun, nous voulions travailler avec une agence de production ayant un regard singulier et neuf, voilà pourquoi notre choix s’est très vite porté sur  Martin Pariseau et l’équipe de Gorditos»

Film en français :

Film en anglais :

Version 30 secondes :