PPR

Kodak, les voleurs de couleurs

Kodak, aujourd’hui annonceur totalement absent de notre PAF et de nos rubriques de pub, fut un très grand communiquant il y a des années. 

Retour vers le passé de cette marque (quasi) disparu avec un spot CULTE (parmi d’autres) : « Les voleurs de couleurs ». En 1989, les français scotchés à leurs télévisions s’émerveillaient devant de grandes marques et des spots publicitaires géniaux (chose qui disparait peu à peu aujourd’hui). Les entreprises innovent, communiquent et osent collaborer avec des réalisateurs français…

C’est le cas de Kodak à son âge argentique (c’est comme l’âge d’or mais pour la photographie). En 1989 sort le spot « Les voleurs de couleurs », fruit d’un mix gagnant : Kodak, l’agence Young & Rubicam et le réalisateur Jean Baptiste Mondino.

(D’ailleurs le trio précédent de la marque en 1985 était : Kodak, Young & Rubicam et un certain Jean Paul Goude. Preuve que Kodak était dans l’air du temps).

Fou, overdosé, décalé, … Les adjectifs sont nombreux pour décrire ce spot de Mondino, comme ses autres d’ailleurs !

L’idée de la pub tient dans son seul nom : de jeunes filles, appelées les « kodakettes », prennent en photo des objets et des gens, qui se colorent après en blanc. Les voleurs armés d’appareil photo Kodak (et de pellicules « Kodacolor gold »), enlèvent la couleur d’une robe rouge, d’un bouquet de fleurs ou encore d’une glace. Puis course poursuite avec la police pour finalement voir les kodakettes rires de leurs méfaits au commissariat…

PPR : les voleurs de couleurs - Kodak

Une pub rapide, une réalisation qui enchaine les plans et gros plans sans jamais vraiment rester stable, musique et bruitages étranges, pas plus que le spot lui-même… C’est du Mondino !

Pour rappel Mondino, c’est d’abord un réalisateur de clips (on va citer au hasard des clips pour les Rita Mitsouko, Téléphone, Sting, David Bowie et autre Bashung…), puis de pubs.

Le spot est donc devenu mythique et a même reçu le prix du « 7 d’or ». Aujourd’hui encore les nostalgiques pensent à ces 3 enfants en maillot rayé rouge et blanc, avec une sorte de ventouse sur la tête.

WTF me direz-vous ? Peut-être, mais cette pub est restée dans la tête des français depuis 89 et ça c’est le rêve de toute marque !

PPR : les voleurs de couleurs 2 - Kodak