PPR

La légende du Luminou (2001)

On nous en parle depuis notre arrivée dans les écoles de communication : le Luminou cette quasi institution de la publicité en France. Mais qui est-il vraiment et d’où vient-il ?

Sortie en 2001, cette série de spots absurdes signés de l’agence Enjoy Scher Lafarge (racheté depuis par Havas), a marqué la publicité des années 2000. Souvent cité comme le digne descendant de l’Ours Grumly, le Luminou possède une identité unique.

Le produit

Le Luminou semble être une peluche comme il en existe tant d’autres et qui apparaissent sur nos écrans avant Noël. En réalité, cette peluche est une innovation indéniable. Cette alliance entre le professionnel du jouet Jemini et d’un grand tisseur ont permis de confectionner ce produit « intelligent ». Le Luminou est capable de capter la lumière du jour et de la restituer durant la nuit. Les enfants ont donc un doudou et une veilleuse à la fois.

La campagne de publicité mise en place

Cette campagne décalée et absurde est le fruit de la créativité de Christophe Caubel, ayant déjà réalisé la campagne de Grumly.
Le produit, visant les 0-4 ans, a préparé une campagne télé visant les parents de ces derniers. S’appuyant sur les retours favorables de la campagne Grumly (1999), s’appuyant sur une grande quantité de spots très courts et passant aussi bien à l’écran « aux côtés des jouets mais aussi des voitures ou des lessives.» (Christophe Lafarge, Enjoy Scher Lafarge).
Avec un budget alloué à l’achat d’espace de deux millions de francs (à peu près 300 000€), la présence en télé aura été très importante sur les chaines sélectionnées, à savoir TF1 et Télétoon. Quarante spots auront été diffusés pour prouver que contrairement à bien des choses, le Luminou dans le noir, on peut le voir…

Des résultats impressionnants

Le produit a bénéficié d’un gros effet de rebond lui permettant d’être vendu à près de 120 000 exemplaires en deux ans. La cible a même été élargie à un public plus âgé que prévu initialement.

2001

2003