PPR

Histoire des agences de publicité

On se pose souvent la question de savoir depuis quand la publicité existe, mais moins souvent depuis quand les professionnels ont vu le jour.

Il est inutile de préciser que cette profession est apparue durant la Révolution Industrielle pour permettre aux firmes de se faire connaître du plus grand nombre et de promouvoir leurs produits.

Pour voir apparaître la première agence, il faut remonter en 1842 à Philadelphie, ville dans laquelle Volney B. Palmer ouvrait son bureau de vente d’espaces publicitaires dans les journaux de ses clients.

Les Rédacteurs

La créativité par les mots apparaîtra 40 ans plus tard avec le premier rédacteur de métier (copywriter) : John Emory Powers. Il est, à lui tout seul, une véritable révolution en matière de publicité.

Sa signature est des plus simples, il joue la carte de l’honnêteté et de la franchise.

Une de ses fameuses publications fut rédigée pour un magasin de textile de Pittsburg qu’il fit sortir de la faillite avec un texte détonant :

« Nous sommes en faillite. Cette annonce va nous mettre nos créanciers sur le dos. Mais si vous venez acheter demain, nous aurons l’argent pour les payer. Sinon, nous allons droit dans le mur. »

Du Rédacteur au Directeur Artistique

La créativité visuelle, quant à elle, viendra avec Earnest Elmo Calkins qui fera une arrivée tonitruante dans le milieu publicitaire. Ce rédacteur de métier eut l’idée de rajouter des visuels impactant en compléments des textes qu’il rédigeait. Malheureusement, son chef trouva cette idée trop coûteuse. Il n’en faut pas plus à ce CR ambitieux pour s’associer et ouvrir en 1902, l’agence Calkins&Holden. Leur première action sera d’engager Joseph Christian Leyendecker, illustrateur talentueux. Les associés décident de lui faire confiance pour leur client Arrow, célèbre marque de vêtements pour homme. Le résultat est un succès retentissant pour l’agence et marquera le début d’une longue coopération avec la marque.

Le fameux duo créatif que Bill Bernbach (DDB) prônera en 1947, en était encore à ses balbutiements.

AdCoPalmerAd